02/11/2008

Les étudiants de la Faculté des Lettres convoquent leur doyen

Lundi 3 novembre 2008, 12h15

salle B 101, Bâtiment des Philosophes

 

Les étudiants de la Faculté des Lettres

(en particulier les usagers de l'ancienne Ecole de Chimie)

ont rendez-vous avec leur doyen,

le professeur Eric Wehrli,

pour exposer leurs doléances concernant leur situation

au lendemain de l'incendie.

 

Venez nombreux!

 

Plusieurs enseignants sont solidaires de cette démarche et regrettent que le Conseil d'Etat, en particulier Messieurs Charles Beer (DIP) et Mark Müller (DCTI), ne considèrent pas urgent d'agir rapidement pour offrir aux étudiants des conditions de travail acceptables. Ils déplorent par ailleurs l'incurie générale du patrimoine de l'Etat qui, depuis des décennies, n'est absolument pas géré ni entretenu comme il le devrait.

 

 

Commentaires

Ne soyez pas trop durs, chers (terme affectif ici et non financier, malgré ce que pensent ceux qui ne savent pas ce qu'est un bon investissement) étudiants, ne soyez pas trop impatients, vous êtes à Genève, où il a toujours été de bon ton de traiter les Bernois de "lents", ce qui n'a guère laissé de temps, apparemment, à l'action.

Écrit par : Mère | 01/11/2008

Dommage que ça n'ait pas été la FAPSE à subir de tels "dommages" bien mérités!
Beer est un mou, hypocrite, lâche quand il faut des décisions. Une pierre d eplus dans son jardin déjà miné...

Écrit par : François T. | 01/11/2008

merci pour cette invitation! Je vois que je suis un peu en retard. Tout de meme moi aussi je suis solidaire de cette demarche car je regrette aussi que nos autorites n'agissent pas rapidement pour offrir aux étudiants des conditions de travail acceptables.

Écrit par : Samuel - Software Recovery Reviewer | 26/02/2009

La marche de la solidarité c’est bien sûr une chose primordiale de l’ordre indispensable dont toute la communauté des étudiants a besoin. L’amassement mais dans des limites raisonnablement est bien son moyen efficace.

Écrit par : Liam - Hoteles De Málaga | 27/03/2009

Les commentaires sont fermés.