16/11/2008

Que se passe-t-il au Collège Calvin?

collège calvin.jpg

Le Collège Calvin est indubitablement l'un de nos plus vénérables monuments. Vénérable par son ancienneté puisqu'il s'apprête à fêter ses 450 ans en 2009, tout comme l'Université du reste, vénérable comme monument remontant à la Renaissance, vénérable comme institution fondée par Jean Calvin en tant qu'Académie. Plusieurs manifestations se préparent pour célébrer cet anniversaire et notamment une publication de Pierre Monnoyeur, historien de l'architecture et grand connaisseur de l'édifice.

Des travaux de restauration du Collège Calvin, très attendus et très mérités, ont commencé au printemps 2008. S'agissant d'un monument classé de grande ancienneté, on se pose tout de même un certain nombre de questions quant aux garanties prises relativement aux compétences mises en oeuvre sur ce chantier où des connaissances très pointues en matière de restauration monumentale s'imposent.

On apprenait il y a quelques jours qu'une colonne du XVIe siècle, signalée par Albert- E. Roussy, ancien directeur du Collège n'avait pas même été protégée lors de travaux entrepris dans l'extraordinaire charpente à poteaux d'origine.  De même on remarquait les dégâts causés par le passage du karcher sur les façades de la partie construite par Louis Viollier et Alfred Olivet dans les années 1880. Un tableau d'Albert Durade, représentant la fondation du collège Calvin et suspendu au revers du mur traité au karcher s'en est trouvé endommagé!

Le chantier est à présent suspendu et l'on attend le résultat des expertises demandées. On ne peut que redouter que l'auguste monument classé ne soit pas entre les meilleures mains, des mains de spécialistes de la restauration monumentale à même de conduire le chantier et les ouvriers de sorte à éviter tout faux pas. 

 

22:17 Publié dans Patri | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : collège calvin, restauration, renaissance, genève | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

Commentaires

RIEN ! Comme d'habitude, par l'incapacité de Certain(s) à gérer les tâches dévolues ... Espérons, en rapport aux différents scandales éclaboussant le DIP, que le prochain directeur nommé n'aura rien à voir avec les arrivistes, qui se bousculent au portillon. Deux écrivains au moins genevois devraient postuler, ne serait-ce que pour contrer la mesquinerie de quelques courtisans, assoiffés de pouvoir, intéressés seulement à écarter des nouveaux profs.

Le Chef du DIP fait-il encore la sourde oreille? Entre mutisme, silence d ela mer et autisme de la hiérarchie, ça mériterait un vrai changement de paradigme pour la génération future!

Écrit par : Henry de W. | 26/11/2008

Une seule chose à laquelle j’aspire toute ma conscience et mes espérances est celle que cette reconstruction n’ait pas ses côtés destructifs en faisant ruiner tout ces legs du passé bien mérités d’être préservés encore pendant plusiers siècles.

Écrit par : Zoe - Pass Drug Test | 04/03/2009

Les commentaires sont fermés.