29/01/2009

Nouveau Gourna HELP

Le village de Nouveau Gourna (rive ouest de Louxor) est considéré comme un Patrimoine de l'Humanité quand bien même il ne figure pas encore sur les listes de l'UNESCO. La mission de Save the Heritage of Hassan Fathy qui s'est rendue sur place du 22 au 27 janvier 2009 a constaté que ce patrimoine est au bord de la ruine. Pire un chantier pour deux bâtiment administratifs vient de commencer sur l'esplanade des fêtes située à l'arrière du magnifique théâtre de Hassan Fathy, quant à lui encore en bon état de conservation. Il faut absolument STOPPER ces constructions qui vont irrémédiablement durcir la situation de non retour. Adhérez à Save the heritage of Hassan Fathy (www.fathyheritage.com) et au groupe de Facebook.com Save Gourna!


P1000512.JPGL’Association internationale Save the heritage of Hassan Fathy vient d’organiser, dans le cadre de son action de sauvegarde de l’œuvre du grand architecte égyptien Hassan Fathy, une mission d’expertise à Nouveau Gourna comprenant des spécialistes de l'architecture de terre crue et des élèves de Hassan Fathy. Les participants a cette mission ont été : Dr. Leïla el-Wakil, historienne de l’art et architecte, présidente de Save the heritage of Hassan Fathy, Université de Genève, Pr. Hubert Guillaud, architecte, CRAterre (ENSAG), Grenoble, Pr. Ahmad Hamid, architecte, Université MSA, Le Caire, Pr. Adel Fahmy, architecte, Université MSA, Le Caire, Dr. Nawal Hassan, sociologue, Le Caire, Dr. Nadia Radwan, historienne de l’art, secrétaire de Save the heritage of Hassan Fathy.

 

Les participants de la mission se sont rendus dans le village qu’ils ont attentivement visité et parcouru, en dressant un relevé photographique et cartographique de la situation actuelle. Un reportage filmé a également été effectué. La mission a pu entrer dans certaines maisons et s’entretenir avec des habitants, en particulier avec Ahmed Abdel Rady, responsable d’un exemplaire petit musée consacré à Hassan Fathy qu’il a lui-même créé dans une maison très bien entretenue donnant sur la place principale du village.

 

De manière générale l’Association peut tirer les lignes suivantes de cette visite. Bien que l’Association internationale Save the heritage of Hassan Fathy ait été créée en février 2008 déjà et bien qu’elle bénéficie du soutien privilégié de son Excellence Madame Suzanne Moubarak depuis avril 2008, le village n’en continue pas moins de subir un lent, insidieux et continuel processus de dégradation.

 

a) Une maison très abîmée située au cœur du village a dû être abattue pour des raisons de sécurité il y a de cela six mois environ.

b) Le chantier de deux bâtiments administratifs a débuté il y a deux mois, immédiatement à l’arrière du magnifique théâtre de Hassan Fathy, sur l’esplanade prévue pour les fêtes villageoises.

c) Plusieurs maisons, dont la maison de Hassan Fathy, et deux bâtiments publics, le khan et le souk, sont dans un état de conservation alarmant qui nécessite d’immédiates mesures conservatoires si l’on souhaite pouvoir les préserver.

 

Le bitumage et la montée du niveau du sol des voiries, l’absence de drainage au pied des murs des bâtiments de terre crue accroissent le risque de remontées capillaires, qui sont la principale faiblesse structurelle des constructions du village. Mal conseillés les habitants croyant pouvoir résoudre les dégâts occasionnés en masquant le problème par un enduit au ciment ne font qu’aggraver la situation. Pr Adel Fahmy qui connaît bien le village devrait être consulté immédiatement pour apporter des conseils aux habitants et des remèdes provisoires pour pallier aux dégâts les plus apparents.

 

Par conséquent, l’Association internationale Save the heritage of Hassan Fathy demande aux plus hautes instances de l’Egypte que:

 

1) La demande de classement de Nouveau Gourna (déjà considéré comme un patrimoine de l’Humanité) comme bien culturel national, déposée il y a une année auprès du Comité des monuments pharaoniques et auprès du Comité des monuments coptes et islamiques devienne effective. Ceci est le premier pas indispensable qui permettra de prendre les mesures nécessaires à la survie de ce patrimoine inestimable aux yeux du monde et exemplaire dans la perspective actuelle et cruciale d’un développement durable.

 

2) Un moratoire doit immédiatement être appliqué sur l’ensemble du périmètre du village construit et de ses abords, ainsi que du périmètre d’extension prévu par Hassan Fathy. Toute transaction immobilière, toute construction ou démolition doit être stoppée sur l’ensemble du terrain bâti et aux alentours afin de permettre au groupe de travail des experts internationaux, qui s’est constitué et qui va s’élargir, d’analyser la situation et de proposer des solutions viables pour la préservation et l’avenir du village. Le colloque Labterra aura lieu du 12 au 16 mars 2009 à Cagliari et un symposium international sur l’avenir de Nouveau Gourna est déjà agendé à la Bibliotheca Alexandrina les 23 et 24 mai 2009.

 

3) L’Association internationale Save the heritage of Hassan Fathy demande que le chantier situé sur l’esplanade derrière le théâtre soit stoppé immédiatement et que l’esplanade soit restituée en prolongement du théâtre pour y organiser à nouveaux des manifestations populaires. Elle s’inquiète d’entendre qu’on va procéder prochainement à des rénovations du théâtre et demande que cette pièce maîtresse du village soit restaurée dans les règles de l’art par des spécialistes comme les élèves de Hassan Fathy (MM Ahmad Hamid et Adel Fahmy) sans qu’on n’y apporte aucun changement.

P1000518.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

4) Le khan et le souk doivent rapidement faire l’objet d’un projet de restauration. Si le khan se présente encore pratiquement comme à l’origine, le souk par contre a subi d’importants dégâts : l’imposant pigeonnier qui marquait l’entrée a été remplacé par une maison, les arcades des échoppes sont partiellement et dégradées et le terrain même du souk a été morcelé pour y construire des immeubles. Nous demandons que les arcades soient parfaitement restaurées et que le terrain subsistant soit conservé intégralement pour y restituer éventuellement l’activité de marché.

 

5) La mosquée en bon état de conservation a subi de récentes transformations, les arcs du patio ayant été bouchés. Nous demandons la restitution de l’état d’origine.

 

6) Il faut appliquer les mesures de conservation préventive à toute maison d’origine inoccupée ou ruinée dans les plus brefs délais : sécuriser et consolider avec le conseil de spécialistes de l’architecture de terre et de Hassan Fathy.

 

13:50 Publié dans Patri | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : hassan fathy, gourna, louxor, egypte | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

Commentaires

L'architecture de Hassan Fathy est une splendeur, un bijou. Elle est riche à de nombreux niveaux, elle se nourrit d'une réflexion profonde sur le rôle de l'architecture dans une communauté, elle propose un lien intelligent entre tradition et innovation. H. Fathy est un architecte majeur du XXe siècle. L'Egypte autant que la communauté internationale ne peuvent l'ignorer. Bravo au travail de l'association.

Écrit par : Jacques Siron | 29/01/2009

avez-vous corrige l'orthographe de mon nom de simon a simone?
voulez-vous que je traduise le message envoye en anglais?

Écrit par : simone swan | 29/01/2009

Les commentaires sont fermés.