03/10/2009

A vendre Genève 800000 frs

MAISON DE VILLAGE, ENTIEREMENT A RENOVER. CONSTRUCTION DATANT DE LA FIN DU 19EME SIECLE. 3 NIVEAUX : REZ-DE-CHAUSSEE : SURFACE 71 M2. 1ER ETAGE : SURFACE 71 M2. COMBLES : A AMENAGER (ENV. 70 M2 HABITABLES) ZONE CALME ET EXCELLENTE EXPOSITION. A PROXIMITE IMMEDIATE DES COMMERCES, DE TRANSPORTS PUBLICS ET TOUTES LES INFRASTRUCTURES NECESSAIRES A UNE BONNE QUALITE DE VIE. ZONE 4 B PROTEGEE.
PRIX : CHF 800'000.-- (A NEGOCIER).

Photo0015.jpg

Nouveau Document Microsoft Word.doc

Par curiosité et pour savoir où en est le prix de l'immobilier à Genève un petit détour par Meyrin. La maison contiguë qui ne date pas de la fin, mais vraisemblablement de la moitié du XIXe siècle, est effectivement entièrement à rénover. Elle n'a pas été habitée depuis 1993, aux dires de la représentante de la BCG, présente pour la visite et "qui ne connaît rien à l'architecture".

Cette petite maison, faisant à peine 70 m2 au sol sur deux niveaux occupés pour le moment, est précédée d'un jardinet ceint de hauts murs et qualifié par les instances patrimoniales de "jardin de curé". L'intermédiaire annonce d'emblée qu'on peut détruire les murs pour transformer le jardin en places de parking (!) et qu'on peut construire un balcon en dur, comme c'est le cas de la maison jumelle et contiguë, transformée il y sans doute quelques décennies. Ces indications sont fausses s'agissant d'un bâtiment en zone 4 B protégée.

L'intérieur délaissé depuis trop longtemps comporte encore tout un mobilier et des dispositifs anciens "que l'on va débarrasser", même si le poêle à bois, la pierre à eau, l'armoire de la cuisine sont sans doute de toute ancienneté et que le futur propriétaire pourrait y être sensible. L'intermédiaire répète à l'envi que ce n'est pas son goût. Elle doit évidemment avoir un goût qui n'est pas celui de l'amour des choses simples et vraies, à en juger par son top de speakerine à paillettes noires sous sa veste blanche BCBG et son chignon de boucles laquées et bigouditées.

Pauvre maisonnette qui tombera implacablement en de mauvaises mains, des mains trop argentées et trop dépourvues de culture pour apprécier le charme désuet de sa modestie banlieusarde. Des nouveaux propriétaires suffisamment fortunés et avides de saisir ces murs pour en faire quelque chose de totalement neuf, peut-être clinquant, sans commune mesure avec le potentiel pourtant encore intact. Car le potentiel est mince et ne vaut évidemment pas 800000 frs: un rez-de-chaussée qui n'est pas excavé, avec cuisine à l'ancienne et salon derrière, un petit escalier tournant rechargé de ciment et catelles mène à l'unique étage, celui des chambres et de la salle d'eau; les combles sont aménageables moyennant percements autorisés en 4B protégée!

En fait l'intermédiaire qui attend trente visites dans l'après-midi (car une maison à 800000 frs à Genève, c'est cadeau!) nous fait vite comprendre que la maison sera vendue au plus offrant. Tout dans l'immobilier à Genève n'est vraiment qu'une question d'argent! Comment dans ces conditions concilier les ventes avec la sauvegarde du patrimoine? Les fortunes ne riment pas souvent avec la culture et l'amour de l'art mineur, de la modeste bienfacture d'une petite habitation de banlieue qui, a l'époque de sa construction, ne coûta pas bien cher à son propriétaire.

Commentaires

Chère Madame,
Comment ne pas être en accord avec votre amertume ? A Genève (faut-il également dire en Suisse ?), tout à toujours été sacrifié sur le sacro-saint autel du profit et de la fonctionnalité, avec pour corollaire, le plus souvent, un environnement architectural froid et sans âme.
Pauvres de nous qui croyons beaucoup gagner mais qui ne savons pas combien nous perdons…

Écrit par : Mauro | 07/10/2009

J'adore votre blog, grand merci pour ces idées, et je suis complètement d'accord. J'insiste, oui votre travail est sincèrement très bon, votre blog m'a ouvert les yeux... NB : Votre site me donne envie d'en publier un aussi... j'espère que j'y arriverai !

Écrit par : poele a granules | 19/10/2010

je vois que je ne suis pas le seul à être désespéré par le massacre organisé des vielles pierres de ce canton... tout ce qui a un tant soit un peu de charme est irrémédiablement dénaturé (voire encore pire) par des promoteurs beaucoup plus soucieux de profit que de patrimoine...
il ne restera bientôt plus la moindre maison ancienne qui ne soit "rénovée" (quel mot horrible, comme si ancien était une insulte) à coup de matériaux pourris, genre: aggloméré, laine de verre, fenêtres polonaises en plastique, etc...
parfaitement déprimant pour un amoureux des vieilles pierres et du lierre dans mon genre...
je me sens moins seul... merci...

Écrit par : Dominic | 26/05/2012

Bonjour je suis interesse pour votre annonce maison a renover 800000 sfr

Écrit par : Muji | 15/11/2014

Les commentaires sont fermés.