• Le façadisme est de retour

    Imprimer

    Dans les années 1980 on pensait avoir tout dit sur le phénomène qui consiste à vider un bâtiment de sa structure d'origine et à n'en conserver que la façade, pour reconstruire derrière ce décor une structure moderne adaptée aux lois du marché et aux exigences de la modernité. Les amateurs de patrimoine et historiens de l'art de tous pays s'étaient indignés d'une pratique qualifiée de façadisme, pire même de façadomie (voir à ce propos certains textes de François Loyer, historien de l'architecture français). Le réfection de l'immeuble 5 rue de la Corraterie pour le compte de l'UBS (1986-1992) semblait avoir à Genève sonné le glas de ce type d'intervention.

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Patri 3 commentaires