26/10/2015

« A PROPOS DU CANAL DE SUEZ »

L'Association Culturelle Egypto-Suisse organise une conférence

« A PROPOS DU CANAL DE SUEZ »

Le point de vue des générations de nationalistes égyptiens

sur un projet national

Conférence par Dr Ali El-Hefnawy

 

JEUDI 29 OCTOBRE à 18.30- Uni DUFOUR, salle 259 - Entrée libre


 

 

image 1Inauguration du canal de Suez le 17 novembre 1869 en présence de l’impératrice Eugénie et de l’empereur François- Joseph d’Autriche

 

 Depuis des lustres, réunir les deux mers par une voie navigable traversant le territoire égyptien a toujours eu ses partisans et ses détracteurs. Pourquoi ? Et surtout, comment la construction du Canal de Suez a-t-elle fait partie d’un jeu géopolitique mondial durant ces deux derniers siècles? L’attitude officielle égyptienne n’a pas toujours été calquée sur l’intérêt politique du pays et sur la position intransigeante des nationalistes. Qui avait raison ? Cela reste l’objet de débats pas toujours résolus. De Bonaparte à Nasser, on pourra essayer de brosser une image aussi bien politique qu’économique et souvent pittoresque autour de l’histoire du Canal.

 

image 2Le Colonel Gamal Abdel Nasser annonçant la nationalisation du canal de Suez en 1956

 

  image3Vue aérienne

 

 Biographie du conférencier

 

 image4

 

 

 

Né au Caire en Egypte en 1948, Dr El Hefnawy a suivi une formation scolaire francophone sur les bancs des écoles des « Frères de la Salle » au Caire, jusqu’à l’obtention de son Bac en 1967.

Sa principale formation supérieure se fait à l’École Nationale Supérieure des Beaux-Arts à Paris, où il obtient son diplôme d’Architecte D.P.L.G. Parallèlement, Ali suivra des cours d’informatique, de droit et de sciences politiques.

En début de carrière, au milieu des années 1970, Ali El Hefnawy travaillera en association avec un des grands architectes français, Maurice Novarina, sur des projets au Moyen-Orient, particulièrement en Egypte. Pour cela ils formeront ensemble le « Groupement des Architectes Franco-Arabes » (G.A.F.A.) En 1993, Ali El Hefnawy rejoint le cabinet du Premier Ministre égyptien pour mettre en place le "Programme de Développement Technologique" de l’Egypte. Introduction d’internet, lancement des activités industrielles dans les nouvelles technologies et formations appropriées de la jeunesse égyptienne seront les grandes réalisations de ce programme dans les trois années qui ont suivi.

En 1999, un nouveau ministère est crée en Egypte. Le ministre fait appel à Ali El Hefnawy. Un des plus importants projets sera la création d’une technopole « Smart Village ». qui fut un grand succès international pour l’Egypte du XXIe siècle. Plus d’une centaine de chefs d’état et de gouvernement ont pu visiter cette réalisation. Bill Gates s’y est rendu à deux reprises et a orienté les activités Microsoft d’Europe vers le Smart Village. Cette technopole accueille plus de trois-cent entreprises et emploie quarante-cinq mille personnes.

Sur 25 hectares de désert à 100 km du Caire, Dr El Hefnawy crée par ailleurs une plantation de fruitiers en utilisant des techniques de pointe pour l’irrigation et la fertilisation de ce grand verger. Manguiers et mandariniers, entourés de palmiers dattiers apporteront par cette gestion ultra-moderne des récoltes abondantes de haute qualité. Ce projet a aussi été sa passion durant ses fins de semaines et ses divers congés de 1992 à ce jour. Aujourd’hui c’est depuis l’Auvergne en France qu’il gère cette plantation par les outils informatiques.

Décoré par les insignes de « Chevalier de la Légion d’Honneur » attribuées par la République Française en 2007. Marié, père de quatre enfants, grand-père de trois petits enfants, Ali entreprends aujourd’hui la promotion de projet de développement en Auvergne, région qui l’a adopté suite à son mariage en 1988 avec une cantalienne.

17:01 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

Les commentaires sont fermés.