Patri - Page 4

  • Dérive urbaine ou quelques bâtiments universitaires à la dérive ?

    Imprimer

    Une visite effectuée en 2006 par les étudiant-e-s en Patrimoine et Tourisme à l’intention des nouveaux/elles collaborateurs/trices de l’Université de Genève, intitulée Dérive urbaine, est à l’origine de cette réflexion à propos des bâtiments universitaires, souvent méconnus du grand public. La visite en question, effectuée à pied, débutait dans la rue couverte d’UniMail pour se terminer à l’aula du Bâtiment des Philosophes (ancienne Ecole de Chimie), en passant par UniPignon, l’ancienne Ecole de Médecine, UniDufour, UniBastions. L’histoire et l’état contrasté de ces six bâtiments, des quelques vingt-sept sites occupés à ce moment par l’Université sur le canton de Genève, révélèrent au grand jour une imago mundi d'un monde à plusieurs vitesses.

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Archi, Patri, Université 0 commentaire
  • La mairie de Saint-Julien: française ou sarde?

    Imprimer

    Les 5e Journées du patrimoine de Saint-Julien, prises en charge par des étudiants de l'Université de Genève, ont été l'occasion de découvrir un patrimoine souvent méconnu du public genevois. Localité sous influence piémontaise, Saint-Julien devient française en 1860 et connait à cette occasion un développement considérable. Elle se dote d'une imposante mairie, d'une sous-préfecture, d'une grande église néo-gothique, d'un nouvel hôpital. L'architecte César-Auguste Pompée joue un rôle de premier plan dans cette métamorphose.

    Lire la suite

  • Genève détruit

    Imprimer

    Sur la palissade de chantier qui longe le chemin de l'Amandolier, près de l'angle avec la route de Chêne, cette inscription en blanc: GENEVE DETRUIT. Derrière la tôle ondulée un tas de gravats: ce qui était hier encore une remarquable maison de pierre aux toits d'ardoise argentée, une demeure sise dans un domaine arboré en plein centre ville. Un bien inestimable et je ne parle pas que de sa valeur matérielle! Le taggeur de l'Amandolier l'a bien compris: la Ville de Genève qui construit, qui aménage, qui rénove et qui s'en glorifie à coups de slogans populistes, c'est bien la même qui laisse faire, ferme les yeux, abat ses arbres et brade son patrimoine. Le Canton n'est pas en reste par ailleurs.

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Patri 11 commentaires
  • Protéger/Conserver/Transformer le patrimoine

    Imprimer

    Jeudi 18 avril se tient la conférence annuelle organisée par l'Office du patrimoine genevois sous le titre générique Protéger, Conserver, Transformer le patrimoine. Patrimoines en mutations. Habiter en ville aux XIXe et XXe siècles. Cette année l'Unité d'histoire de l'art de l'Université de Genève se joint à l'opération en étant représentée par plusieurs de ses jeunes chercheurs/chercheuses. La manifestation est publique et gratuite.

    Lire la suite

  • Un pont, un arc, un tunnel?

    Imprimer

    Beaucoup a déjà été écrit sur la passerelle des Vernets devenue pont Wilsdorf. La notule qui va suivre se propose d'envisager l'objet sous l'angle de sa forme et de son usage et d'une possible symbolique. Ce pont n'est-il qu'un pont? Ce pont est-il un tunnel, ou, pour le dire différemment, un pont couvert? Ou bien est-il un arc, peut-être un arc de triomphe? D'une petite et modeste construction strictement utilitaire, nous voici passés à une installation monumentale qui suscite une réflexion sur les tenants et aboutissants morphologiques et symboliques. Tant il est vrai qu'il était possible de franchir la rivière plus simplement. Or ce n'est pas la frugalité qui a été le mobile à l'origine de l'ouvrage.

    Lire la suite

  • Colloque international sur la conservation du patrimoine mondial d'architecture en terre

    Imprimer

    Quarante des plus importants experts sur l’architecture de terre - qui abrite près d’un tiers de la population mondiale- partageront leurs expériences à propos de la préservation de ce patrimoine souvent remarquable et toujours respectueux de l’environnement lors d’un colloque qui se tient au siège de l’UNESCO les 17 et 18 décembre.

    Lire la suite

  • Frédéric Python parle d'Edmond Fatio

    Imprimer

    De la théorie à la pratique de l'architecture: le Heimatstil des frères Guillaume et Edmond Fatio, tel est le sujet dont nous entretiendra Frédéric Python, historien de l'architecture et assistant à l'Unil, demain lors du dernier séminaire Actualité de la recherche organisé par l'Unité d'histoire de l'art de l'Unige 12h15-13-45 Salle B 108 UniBastions.

    Lire la suite

  • Art Gallery of Ontario

    Imprimer

    Situé sur la rue Dundas, le Musée des Beaux-Arts de l'Ontario (Toronto) comporte de très importantes collections d'art européen, canadien, inuit. Et la plus importante collection de plâtres de Henri Moore, cédée par l'artiste à la ville de Toronto en 1968. Le bâtiment a récemment fait l'objet d'une réinvention qui est le fait de l'enfant de la ville, Frank Gehry.

    Lire la suite

  • Un banal chantier de réfection de façade

    Imprimer

    Au n° 21 de l'avenue des Cavaliers, un banal chantier de réfection de façade. Changement de fenêtres pour plus isolantes. L'inévitable PVC blanc ... Nettoyage sous chemise transparente. On conçoit que l'immeuble, qui a une quarantaine années d'âge, avait besoin d'être épousseté, après toutes ces années de bons et loyaux services sans trop d'encombres. Mais qui a donné le feu vert pour dégarnir le faux plafond en bois collé du portique pour le remplacer par des plaques plastifiées blanches (qui attendent encore d'être placées)? L'alliage béton/bois fait beaucoup du caractère de l'alignement brisé de l'avenue des Cavaliers, dont tous les numéros à ce jour se signalent par les remarquables huisseries des blocs d'entrée et le faux plafond avec effets d'avant-toits obliques du portique.

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Patri 0 commentaire
  • Le façadisme est de retour

    Imprimer

    Dans les années 1980 on pensait avoir tout dit sur le phénomène qui consiste à vider un bâtiment de sa structure d'origine et à n'en conserver que la façade, pour reconstruire derrière ce décor une structure moderne adaptée aux lois du marché et aux exigences de la modernité. Les amateurs de patrimoine et historiens de l'art de tous pays s'étaient indignés d'une pratique qualifiée de façadisme, pire même de façadomie (voir à ce propos certains textes de François Loyer, historien de l'architecture français). Le réfection de l'immeuble 5 rue de la Corraterie pour le compte de l'UBS (1986-1992) semblait avoir à Genève sonné le glas de ce type d'intervention.

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Patri 3 commentaires