10/08/2012

Un banal chantier de réfection de façade

Au n° 21 de l'avenue des Cavaliers, un banal chantier de réfection de façade. Changement de fenêtres pour plus isolantes. L'inévitable PVC blanc ... Nettoyage sous chemise transparente. On conçoit que l'immeuble, qui a une quarantaine années d'âge, avait besoin d'être épousseté, après toutes ces années de bons et loyaux services sans trop d'encombres. Mais qui a donné le feu vert pour dégarnir le faux plafond en bois collé du portique pour le remplacer par des plaques plastifiées blanches (qui attendent encore d'être placées)? L'alliage béton/bois fait beaucoup du caractère de l'alignement brisé de l'avenue des Cavaliers, dont tous les numéros à ce jour se signalent par les remarquables huisseries des blocs d'entrée et le faux plafond avec effets d'avant-toits obliques du portique.

Lire la suite

16:19 Publié dans Patri | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : la gradelle, hentsch et zbinden | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook