restauration

  • Que dit-on quand on dit "restauration à l'identique"? En marge de l'incendie de Notre-Dame de Paris

    Imprimer

    Passée l'hébétude dans laquelle nous ont plongés les images en boucle de l'effroyable sinistre de la cathédrale Notre-Dame de Paris, surgit aussitôt la question cruciale de la reconstruction. Et aussitôt les habituelles bisbilles entre défenseurs d'une "restauration à l'identique" ou partisans d'une intervention créative qui ajoutera à l'histoire séculaire de l'édifice la strate historique du XXIe s. Depuis sa fondation en 1163 et l'achèvement du premier chantier en 1272, l'édifice a connu, il est vrai, de multiples vicissitudes et rénovations. Vandalisée pendant la Révolution française, Notre-Dame sera réhabilitée sous Napoléon I qui choisit d'y effectuer son sacre comme empereur. En 1830 le roman de Victor Hugo catalysera la grande "restauration" d'Eugène Viollet-le-Duc et Jean-Baptiste Antoine Lassus entreprise à partir de 1843 et qui imprimera une marque forte à l'édifice.

    projet de flèche, Viollet-le-Duc, Notre-Dame

    BNF, Projet de flèche de Viollet-le-Duc pour Notre-Dame
    Dictionnaire raisonné de l’architecture française du XIe au XVIe siècle. 1866

    Nous étions nombreux à voir hier avec effroi tomber la flèche de Notre-Dame qui constituait justement l'une des restitutions majeures faites à la cathédrale par Viollet-le-Duc. Admirateur inconditionnel du moyen âge et de ses productions architecturales qu'il connaissait mieux que quiconque, Viollet-le-Duc se basait pour ressusciter cet élément sur ce qu'il avait pu retrouver des traces de l'ancienne flèche de 93 mètres démantelée au XVIIIe siècle. Se posant en une sorte de continuateur de l'oeuvre des maîtres-maçons médiévaux, il reconstituait la galerie des rois et inventait un peuple de chimères et gargouilles d'après ce qu'il connaissait d'autres édifices gothiques.

    Lire la suite

  • Que se passe-t-il au Collège Calvin?

    Imprimer
    collège calvin.jpg

    Le Collège Calvin est indubitablement l'un de nos plus vénérables monuments. Vénérable par son ancienneté puisqu'il s'apprête à fêter ses 450 ans en 2009, tout comme l'Université du reste, vénérable comme monument remontant à la Renaissance, vénérable comme institution fondée par Jean Calvin en tant qu'Académie. Plusieurs manifestations se préparent pour célébrer cet anniversaire et notamment une publication de Pierre Monnoyeur, historien de l'architecture et grand connaisseur de l'édifice.

    Des travaux de restauration du Collège Calvin, très attendus et très mérités, ont commencé au printemps 2008. S'agissant d'un monument classé de grande ancienneté, on se pose tout de même un certain nombre de questions quant aux garanties prises relativement aux compétences mises en oeuvre sur ce chantier où des connaissances très pointues en matière de restauration monumentale s'imposent.

    On apprenait il y a quelques jours qu'une colonne du XVIe siècle, signalée par Albert- E. Roussy, ancien directeur du Collège n'avait pas même été protégée lors de travaux entrepris dans l'extraordinaire charpente à poteaux d'origine.  De même on remarquait les dégâts causés par le passage du karcher sur les façades de la partie construite par Louis Viollier et Alfred Olivet dans les années 1880. Un tableau d'Albert Durade, représentant la fondation du collège Calvin et suspendu au revers du mur traité au karcher s'en est trouvé endommagé!

    Le chantier est à présent suspendu et l'on attend le résultat des expertises demandées. On ne peut que redouter que l'auguste monument classé ne soit pas entre les meilleures mains, des mains de spécialistes de la restauration monumentale à même de conduire le chantier et les ouvriers de sorte à éviter tout faux pas.