recensement architectural du canton

  • Tant de recensements, tant de casse ...

    Imprimer

    De toute la Suisse Genève est sans doute le canton qui s'est le plus multiplié en coûteux recensements et inventaires de son patrimoine bâti avec si peu d'effets. Contrairement à ce que l'on nous fait accroire, l'actuel Recensement architectural du Canton (alias RAC), lancé en fanfare en 2015, n'est pas le premier recensement architectural de Genève. Loin s'en faut! Il n'est que la suite d'une entreprise quinquagénaire qui a mal tourné. Les années 1970' ont vu naître sous l'égide du Département des Travaux publics, le Recensement architectural du Canton [sic], mené par l'architecte Monique Bory, qui ciblait alors particulièrement les villages et leur zone 4B protégée, puis, dans les années 1980' - 90', différents secteurs de la couronne urbaine ou zone 3 B de développement. Tant d'efforts consentis, tant d'argent dépensé, pour tant de casse au final.

    Lire la suite

  • Vous m'en mettrez 20%

    Imprimer

    Entrepris en septembre 2015 par le Département de l'Aménagement, de l'Equipement et du Logement, le Recensement architectural du Canton (RAC) prétend recenser sur l'entier des communes genevoises le patrimoine architectural digne d'intérêt. Plusieurs équipes d'historiens de l'art et d'architectes travaillent donc depuis bientôt deux ans pour ratisser le canton, visiter, photographier, documenter, renseigner, faire l'historique d'un très grand nombre de bâtiments qui étaient passés entre les gouttes des nombreux recensements et inventaires menés jusque là. Le budget nécessaire à cette entreprise si utile et si nécessaire est prélevé du fonctionnement de la Direction de l'Urbanisme, dont on se dit qu'elle a tout intérêt à connaître l'état détaillé du territoire et du bâti avant même de tracer la première ligne d'un plan d'aménagement quel qu'il soit.

    Lire la suite

  • A quoi sert le recensement architectural du Canton de Genève (RAC)?

    Imprimer

    Celles et ceux d'entre vous qui habitent les communes de Versoix, Meyrin, Grand-Saconnex, Vernier auront peut-être vu des équipes de recenseurs arpenter les rues, appareil de photo au poing, carnets en main. C'est que depuis septembre 2015 le Recensement Architectural du Canton (RAC) de Genève a commencé. Pour ce faire on a embauché tout ce que l'Université de Genève avait formé d'historien-nes du patrimoine sur les bancs du Département d'histoire de l'art, de la Sauvegarde du patrimoine bâti et du Master en Conservation du patrimoine. On y a même ajouté des collègues vaudois. Ce sont donc une vingtaine de personnes qui travaillent à ratisser le territoire genevois, à dénicher les perles rares et les documenter.

    Lire la suite